CONTACT

Tout le monde peut-il avoir un coup de foudre ?

Publié le 26 novembre 2016 dans Sexologie

Nous ne sommes pas tous et à tout moment aptes à succomber à un coup de foudre comme vous pourrez le découvrir avec bien des détails croustillants dans notre dernier livre écrit par Brigitte et moi : « L’amour et vous ». Le coup de foudre représente l’une des deux voies d’accès à l’amour avec l’autre route que l’on nomme « crescendo amoureux ». Le coup de foudre semble empreint de magie et de folie spontanée, tandis que le crescendo amoureux se veut plus progressif et tempéré. C’est l’excès contre la mesure…

Pour être en proie au coup de foudre, il faut être l’objet de deux mécanismes : le raccourci du destin et l’épargne de l’ego. Dans ce « flash » amoureux, l’homme et la femme, comme submergés par une forme de « traumatisme positif », doivent tenter l’impossible pour raccourcir le destin. Parfois, il semble urgent de faire voler en éclats les barrières sociales, raciales ou matérielles qui rendent cette histoire a priori impossible. Devant cet amour qui court le risque de ne pas éclore, le coup de foudre apparaît comme « l’acte héroïque » qui lui permettra d’exister. Quitte à forcer le destin en court-circuitant toutes les prévisions !

Cette attraction volcanique nous dédouane de notre responsabilité par rapport à notre choix et nous permet de ne pas assumer les éventuels dégâts secondaires : en être nous-mêmes les « victimes consentantes » préserve notre image positive. Cela épargne ainsi notre ego en cas d’échec.

coup de foudre - coeurs

Cette violente entrée en matière donne des résultats binaires : la relation qui s’ensuit peut être bonne ou mauvaise. L’aspect exceptionnel, voire furtif, de l’aventure et l’intensité émotionnelle ressentie peuvent occulter des particularités de l’autre – qu’elles soient physiques (odeurs, pilosité, taille, look…) ou psychologiques (jalousie, autoritarisme, dépendance ou fragilité excessive, prédisposition aux addictions…), qui seraient en temps normal des critères « carton rouge » pour le choix d’un partenaire dans le cadre d’une relation à long terme.

Le coup de foudre ne frappe donc pas tout le monde car certains sont équipés de « paratonnerre » psychologique pour se protéger de cet orage amoureux.

On peut perdre gros en un éclair… à commencer par soi-même. Pour autant, vivre cette expérience demeure un moment unique et exaltant. Attention tout de même à ce que vous mettez en jeu : une histoire d’amour, un emploi, un lieu de vie… Faites appel à votre intuition certes, mais sachez écouter aussi le faisceau des évaluations de vos amis surtout si elles forment un faisceau d’avis convergents.

 

 

 

 

CATÉGORIES

LIENS

Pub RMC